Les personnels de l’APHP ne lâchent rien…

Petit rappel sur la mobilisation à L’APHP:

A l’origine du conflit le Directeur Général voulait imposer sa réforme pour le 18 juin : la mobilisation des agents le met en échec. Grâce à cette détermination historique des personnels, le Directeur général a retiré le projet initial du 23 avril, ainsi que celui du 26 mai et le document du 2 juin, marquant ainsi un premier recul. Mais cela ne suffit pas ! Nous continuons d’exiger le retrait de la réforme de la réorganisation du temps de travail sous toutes ses formes telle que contenu dans la feuille de route « intitulé relevé de conclusion », c’est en ce sens qu’est intervenu le 17 juin l’USAP CGT.

Le  18 juin 2015 les personnels mobilisés exigeaient toujours le retrait du plan de réforme du temps de travail du Directeur Général de l’AP-HP Martin HIRSCH, ni négociable ni amendable.

Vidéo action du 18 juin 2015

Dans ce cadre, l’USAP CGT exige : une communication écrite, claire et non interprétable, affirmant le retrait effectif de sa réforme.

Le directeur général, quant à lui, parle d’expression directe et veut engager les organisations syndicales dans la mise en œuvre de ses objectifs, laissant entendre que les organisations syndicales auront leur mot à dire. L’USAP CGT n’est pas un syndicat d’accompagnement et respecte le mandat donné par le personnel pour le retrait de la réforme.

C’est pour cela que nous exigeons :

Le retrait de tous les groupes de travail en local qui œuvrent depuis mars 2015 à la mise en œuvre de cette réforme par le biais de l’encadrement sous le couvert de « discussions locales »
Le maintien de tous les jours RTT, des droits et du statut particulier de l’APHP le maintien des trois équipes fixes (jours, après- midi dites de garde et nuit)
L’arrêt des actions juridiques contre les agents et le respect du droit de grève le remboursement des jours de grève
La stagiairisation des CDD et l’embauche
Des moyens budgétaires et des emplois pour une véritable amélioration des conditions de travail
Nous exigeons également le retrait du plan d’économie de 150 M€ à l’APHP et l’arrêt des plans d’austérité imposés aux hôpitaux publics.

Il faut poursuivre la lutte et les mobilisations dans les établissements, résister et être vigilants pendant la période estivale.

Dans un Communiqué de presse en date du 20 juin: la  CGT AP-HP fait savoir qu’il n’y a eu ni accord ni signature du relevé de décision le 17 juin.
Contrairement aux informations parues dans la presse, l’USAP CGT n’a donné aucun accord ou signature concernant le document intitulé « relevé de décision » proposé par le Directeur Général le 17 juin 2015.

Dés le 25 juin 2015, l’USAP CGT appelle les personnels à participer massivement à la journée de grève et de manifestation pour exiger également le retrait de la loi Touraine POUR UNE AUTRE POLITIQUE DE SANTE.

APHP:Nouveau mouvement de grève jeudi 28 Mai

 

Capture d’écran 2015-05-27 à 21.35.09Aujourd’hui,  Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, avait convié l’intersyndicale  pour négocier une  » base nouvelle » et ainsi désamorcer la colère contre son projet de réorganisation des 35 heures.

Après une première grève des agents jeudi dernier , Martin Hirsch comptait proposer aux syndicats une « base nouvelle » de négociation, mettant « au centre des discussions les améliorations des conditions de travail et de l’organisation du travail ».

Il a fait diverses propositions , parmi lesquelles:

  • des garanties sur le niveau et la qualité de l’emploi, avec le « maintien des effectifs au lit du malade »
  • une nouvelle vague de titularisation de CDD
  • un meilleur accès au logement.

Pour  la CGT et les autres organisations présentes, il faut un retrait pur et simple du projet de réorganisation du temps de travail .Le compte n’y est pas selon eux .

Les organisations CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC et Unsa,(par un communiqué) ont  appelé à faire grève « massivement » jeudi 28 mai et à « amplifier le rapport de force ».

 

 

 

 

 

Ne touchez pas à nos RTT

 

Capture d’écran 2015-05-27 à 00.16.38

Le 21 mai 2015, les personnels de l’APHP (6 000 à 8 000 agents grévistes) ont répondu à l’appel des organisations syndicales  (CGT, SUD, FO et même la CFDT) de  se rassembler devant le siège de l’AP-HP, dans le IVe arrondissement de Paris   pour la préservation des jours RTT et également le maintien de 4 000 emplois contre les RTT… Lire la suite