Public et Privé tous en grève le 25 juin: Quand la FHP prend les salarié-e-s en otages

 

La prise en charge de nos ainés, qualifiée par certain « d’or gris », est une véritable manne pour les actionnaires. Cette rentabilité, les salarié-e-s la paient deux fois, une première fois au travers de la dégradation des conditions de travail et une deuxième fois au travers des cotisations sociales, car c’est bien la Sécurité Sociale qui finance les dividendes des actionnaires/fonds de pension avec nos cotisations.

Tant que la branche boycottera les négociations salariales, la CGT n’accompagnera pas un processus mettant en œuvre le Pacte de Responsabilité, que ce soit sur la formation professionnelle ou le Pacte de Responsabilité lui-même, et s’opposera, éventuellement, à tout accord signé.

TRact UFSP 25 juin