La Fédération de l’Hospitalisation Privée suspend l’accueil des étudiants infirmiers .

image001

Le Mans, le 25 février 2014

Communique de presse

L’Union Syndicale Départementale CGT Santé-Action Sociale de la Sarthe souhaite dénoncer avec la plus grande fermeté, l’odieux chantage dont fait preuve la Fédération de l’Hospitalisation Privée (lucrative) à l’égard des étudiants infirmiers.

La FHP se dit entrée en résistance et entend protester contre la baisse de la tarification des actes de leurs entreprises/établissements.

Se sentant « maltraité » par rapport aux hôpitaux, la Fédération de l’Hospitalisation Privée a décidé de suspendre l’accueil de ces étudiants.

Plus de 30 000 stagiaires pris en otages par cette organisation patronale.

  • Dans notre département, les Cliniques du Pré, de Victor Hugo et le Pôle Sud viennent de prendre la décision de suspendre l’accueil de 40 de ces futurs professionnels, dès le 1er mars 2014.

Pour ceux-ci, l’enjeu est de taille, puisque risque de se poser la question de la validation de leur année d’étude.

Non content de percevoir le montant du Crédit Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (avantage fiscaux), et de la baisse programmée des cotisations patronales, la FHP, inféodée au MEDEF, en demande toujours plus.

Ce sont plusieurs milliards de crédit d’impôts que le gouvernement vient gracieusement d’octroyer aux acteurs de la santé marchande !!!

Alors que l’hospitalisation privée a toujours choisi, avec l’accord des tutelles, de n’investir que dans les activités les plus rentables, elle voudrait aujourd’hui continuer à rémunérer grassement ses actionnaires et autres fonds de pension, avec l’argent public !

Pour arriver à ses fins, elle n’hésite pas à mettre en péril une année d’étude pour 30 000 élèves.

La CGT utilisera tous les moyens de pression à sa disposition pour que cesse cet odieux chantage.

Quand à la rémunération des salariés de la FHP, elle est soumise à une grille des salaires non réévaluée depuis 2002, un grand nombre de salariés rémunérés au SMIC.

Des accords au rabais et une volonté toujours plus grande de réduire la masse salariale au détriment des conditions de travail et de la qualité des soins. C’est malheureusement ce que constatent les salariés dans la plupart des entreprises. La qualité des soins et la sécurité des patients ne sont plus prioritaires sur la rentabilité.

Contact : USD CGT Santé-Action Sociale

194 avenue Rubillard

72037 Le mans cedex

  • 02-43-43-29-00
  • usdsanteactionsociale72@laposte.net